RADIO TV BUNTU

Ijwi ry'impfuvyi n'abapfakazi

Bienvenue sur la Radio TV Buntu, un médium qui diffuse des programmes qui inspirent les veuves, les veufs, les orphelins, les personnes âgées en leur montrant qu’il y a encore de l’espoir de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent. La radio TV Buntu souscrit également à la promotion de l’autonomisation de la femme, favorise l’éducation de la jeune fille, informe et forme la population sur les thèmes d’autodéveloppement.

Kiremba- Ngozi : les natifs s’engagent à redorer le blason de leur commune

Par Jean-Bosco Ntaconayigize

Munis d’un appui matériel ,les natifs de la commune Kiremba en province Ngozi œuvrant dans différentes localités du pays ont effectué un déplacement , le samedi 13 Mars 2021, en direction de la colline Butare de cette même commune où ils se sont joint à la population dans des travaux de développement communautaire qui consistaient à l’élévation des colonnes du Centre d’Enseignement des Métiers en cours de construction à la même colline. Une occasion pour la population de Kiremba de lancer ce qui a été appelé « une année de travail » au niveau de leur commune.

Depuis 8heures du matin de ce 13 mars, des centaines d’habitants de la commune Kiremba en province Ngozi, s’étaient déjà rassemblées devant le Centre d’enseignement des Métiers de Butare en chantier. Objectif : participer aux travaux de développement communautaire qui devraient s’effectuer à ce chantier et dont les travaux avaient été interrompus depuis 2017. Les activités du jour qui consistaient à l’élévation des colonnes de ce bâtiment s’effectuaient au rythme de la musique cadencée avec des chansons incitant à l’amour du travail et de la commune natale. L’animateur relayait de temps en temps un message rappelant que ces travaux devraient voir la participation des natifs œuvrant dans d’autres villes du Burundi comme Bujumbura, Ngozi, Muyinga, etc.

 Les natifs qui arrivaient étaient accueillis par acclamation et se mettaient directement au travail. Parmi les personnalités natives de Kiremba-Nord présentes à ces travaux communautaires qui ont duré près de cinq heures, nous pouvons signaler l’Honorable Agathon Rwasa , Dr Pierre Claver Mpawenayo, Professeur à l’Université du Burundi , le Directeur du Bureau Provincial de l’Agriculture et de l’Elevage de  Ngozi , Justin Uwawe, ainsi que d’autres cadres du pays natifs de cette commune.

Des messages qui appellent à la solidarité et à la contribution de tout en chacun

Au terme de ces travaux communautaires, les participants ont été invités à suivre les mots de circonstance. Dans le mot de bienvenu, l’administrateur communal de Kiremba-Nord a fait éloge aux natifs de sa commune qui avaient répondu présents à ce rendez-vous. Pascal Sebigo a demandé à la population de Kiremba-Nord de participer très activement aux travaux de construction de cet établissement scolaire rappelant que l’objectif de l’autorité communale est que ce bâtiment puisse être prêt à accueillir les élèves en septembre prochain avec la rentrée des classes 2021-2022. L’administrateur communal de Kiremba a, en outre, indiqué : « la construction de cette école est la priorité de la commune pour l’année en cours, en témoigne une somme à hauteur de 24 millions de francs burundais destinés aux travaux de construction de cette école déjà collectés par la commune ». Un terrain de basketball et Volleyball destiné à cet établissement scolaire a été achevé avec un coup financier de 26 millions de francs burundais, a précisé Pascal Sebigo.

Dr Pierre Claver Mpawenayo a fait savoir que cette descente faisait suite à une réunion que l’administrateur communal de Kiremba a tenue à l’endroit des natifs résidents dans la ville de Bujumbura un mois plus tôt, le 12 Février 2021.

Au cours de cette rencontre, les participants ont été informés de la volonté de l’autorité communale de terminer les travaux de construction du Centre d’Enseignement des Métiers de Butare et des avantages que cela présentait  pour la population de la commune. « Convaincus de la pertinence et de l’urgence de ce projet, tous les participants l’ont approuvé et un comité de collecte de contribution a été créé » a précisé Dr. Mpawenayo.

 Il a rappelé qu’il était plus qu’urgent que les habitants de Kiremba-Nord enterrent leur passé tumultueux pour renouer avec une ère nouvelle où tous les natifs et résidents doivent transcender leur diversité pour s’unir autour des travaux qui développent leur commune.

 Dans son intervention, l’Honorable Agathon Rwasa  a interpellé la conscience de tout en chacun sur le pour redoubler d’efforts dans la participation à la mise en marche de ce projet combien important pour la population. Il a remercié l’administrateur communal qui a réuni les natifs résident à Bujumbura afin de relancer les travaux de cette somptueuse école à deux niveaux.

Cet élu du peuple n’a pas manqué d’informer que tous les natifs de Kiremba résidents à Bujumbura, nantis et moins nantis ont été touchés, de même que des natifs de Kiremba de la diaspora. Au total ce sont 7,7millions de Francs Burundais qui ont été collectés en un mois auprès de 60 contributeurs.

« Avec l’argent collecté, des barre- de- fer destinés à la construction de la dalle de ce bâtiment ont été achetés », a t-il poursuivi. Il a cependant averti que cette contribution, de même que celle de la commune sont de loin inferieures aux besoins pour terminer les travaux, et a ainsi appelé tous les ménages de Kiremba-Nord à la contribution expliquant que l’œuvre leur appartient tous.

Une infrastructure qui exige beaucoup de moyens financiers.

La journée du 13 Mars à Kiremba a été clôturée par une séance d’échange de vœux entre les ressortissants de cette commune, et le constat a été que les débats ont été dominés par des propos centrés sur  les travaux de construction de l’école en question. Lors des cérémonies d’échange de vœux, l’ingénieur communal de Kiremba en a profité pour montrer le coût financier du Centre d’Enseignement des Métiers de Butare et la contribution attendue de chaque citoyen de Kiremba . Gérard Ntahondi a expliqué que les habitants de Kiremba- nord qui ont un quelconque revenu ont été repartis en catégories et que leur contribution varie de 4sacs de ciment à 10milleFR BU dans trois mois.

 « Le total attendu est de près 56,5 millions », a- t-il précisé. Côté ménages, Ntahondi a informé que plus de 27 mille ménages de la commune vont contribuer à hauteur de  2000 Francs chacun dans la même période, ce qui fait un total attendu de près de 56,3millions. Etant donné que le coût global est estimé à plus de 250 millions FBu, ce responsable a souligné qu’une somme s’élevant à 139 millions de Francs manque encore et a demandé aux opérateurs économiques et les natifs de s’activer pour combler ce vide.

Avant la fin de la cérémonie les natifs de la commune, par le biais de Dr Pierre Claver Mpawenayo, ont promis qu’ils vont continuer à collecter des fonds destinés à ce bâtiment partant avec un rendez-vous similaire dans un mois, promesse faite par l’administrateur communal Pascal Sebigo

Gaspard Maheburwa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 12 =