RADIO TV BUNTU

Ijwi ry'impfuvyi n'abapfakazi

Bienvenue sur la Radio TV Buntu, un médium qui diffuse des programmes qui inspirent les veuves, les veufs, les orphelins, les personnes âgées en leur montrant qu’il y a encore de l’espoir de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent. La radio TV Buntu souscrit également à la promotion de l’autonomisation de la femme, favorise l’éducation de la jeune fille, informe et forme la population sur les thèmes d’autodéveloppement.

Mwumba : les recettes communales passent de 500mille à plus de 2 millions de Francs Bu la semaine

Par Jean-Bosco Ntaconayigize  

Le mois de mars a été pris par le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique comme « mois témoin » pour la collecte des recettes communales au niveau national. Cette mesure entraîne des  résultats encourageants  enregistrés au niveau de la commune Mwumba de la province Ngozi où  plus de 2 millions FBU sont collectés  par semaine contrairement à la somme d’environs 500 mille collectés avant la prise de la mesure actuelle.

Dans un entretien  accordé à la Radio TV Buntu  l’administrateur communal de Mwumba, Jérémie Manariyo , a indiqué qu’avec le début du mois de mars 2021, la commune Mwumba  s’est conformée à la mesure du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique . «  Des jeunes diplômés  en quête  d’emploi  ont été recrutés pour la collecte des taxes communales », informe l’administrateur communal de Mwumba.  Cette autorité communale poursuit : « Les anciens percepteurs sont suspendus suite à la décision du ministre  et leurs remplaçants affichent déjà des recettes nettement supérieures ».

De nouvelles mesures pour maximiser les recettes.     

Jérémie Manariyo  révèle que de nouvelles  mesures ont été prises pour augmenter les recettes communales. « Chaque colline s’est doté d’un percepteur y résident ce qui n’était pas le cas dans le passé », précise-t-il. Cette nouvelle innovation présente comme avantage la permanence du percepteur et la maitrise de la colline sous son contrôle, de sorte qu’aucune activité commerciale, petite soit-elle n’échappe à la taxe, selon toujours l’administrateur communal de Mwumba. 

« De plus,  le rapport de la collecte est transmis, chaque soir,  à la commune par chaque  percepteur  via son téléphone  portable ; les données sont ensuite compilées et transmises,  le même  jour, à un comité provincial mis en place pour cette fin et finissent au ministère », ajoute l’autorité communale, qui loue également la bravoure de ces nouveaux percepteurs  en martelant : « ils se donnent corps et âme, contrairement aux anciens qui se sont montrés défaillants ». Pour illustrer les performances des nouvelles recrues, Jérémie Manariyo  indique  qu’avant  leur prise de fonctions, la commune Mwumba  encaissait autour de 500mille francs la semaine. « Avec  leur arrivée, la commune encaisse plus de 300milleFBU chaque jour, soit plus de 2 millions FBU la semaine », insiste –t-il.

 L’administrateur communal de Mwumba informe  aussi que la population de sa commune est régulièrement sensibilisée au civisme fiscal, et qu’elle s’acquitte des taxes sans grogne.

Le sort des anciens percepteurs est incertain..

Concernant le sort réservé aux anciens percepteurs suspendus, Jérémie Manariyo révèle que la décision définitive sera prise par le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique. Il rappelle  que des  rapports sur l’état de prestation des nouveaux percepteurs est régulièrement produit et transmis à qui de droit et qu’il reviendra au ministre, le moment venu, de décider  qui, entre les anciens et les nouveaux percepteurs, doivent continuer le travail.

 Mais au regard des résultats du mois témoin, l’administrateur communal de Mwumba  tranche net : « les nouveaux percepteurs affichent de très bons rendements, des recettes nettement supérieures ». Il reste à attendre le dernier mot du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique habilité à se prononcer là-dessus.

Gaspard Maheburwa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 7 =