RADIO TV BUNTU

Ijwi ry'impfuvyi n'abapfakazi

Bienvenue sur la Radio TV Buntu, un médium qui diffuse des programmes qui inspirent les veuves, les veufs, les orphelins, les personnes âgées en leur montrant qu’il y a encore de l’espoir de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent. La radio TV Buntu souscrit également à la promotion de l’autonomisation de la femme, favorise l’éducation de la jeune fille, informe et forme la population sur les thèmes d’autodéveloppement.

L’effet de serre : phénomène naturel indispensable à la vie sur la Terre.

Au moment où le monde est secoué par des calamités naturelles, il est important que les lecteurs  apprennent  certains phénomènes de la terre  et  leur importance sur la vie de l’homme. Dans cet article, nous allons vous montrer l’utilité de l’effet de serre mais aussi les conséquences de la pollution atmosphérique sur ce phénomène naturel.

 

L’effet de serre est un phénomène naturel, mais il est aujourd’hui perturbé par les gaz rejetés dans l’atmosphère et par certaines activités humaines : cette pollution atmosphérique renforce l’effet de serre et entraîne un réchauffement climatique préjudiciable à l’environnement.

L’effet de  serre naturel est nécessaire.

 Les chercheurs en climatologie révèlent que l’effet de serre permet de retenir la chaleur solaire à la surface de la Terre. Sans l’effet de serre, la température moyenne sur la Terre serait de – 18 °C, alors qu’elle est de + 15 °C aujourd’hui. L’effet de serre est donc un phénomène naturel indispensable à la vie sur Terre.

Quel est le principe de l’effet de serre ?

Le Soleil émet en permanence un rayonnement (mélange de lumière visible, d’infrarouges et d’ultraviolets) qui se propage dans l’espace. Une partie de ce rayonnement solaire traverse l’atmosphère terrestre et est absorbée par la surface de la Terre.

La Terre émet en retour un rayonnement infrarouge (dégagement de chaleur) en direction de l’espace. Cependant, une partie de ce rayonnement infrarouge est renvoyée en direction de la surface terrestre par certains gaz de l’atmosphère appelés « gaz à effet de serre ».

Quels sont les gaz à effet de serre ?

Les principaux gaz à effet de serre sont la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone, le méthane, l’ozone et l’oxyde nitreux. Leur concentration dans l’atmosphère est très faible (inférieure à 1 %), mais leur capacité à piéger la chaleur (le rayonnement infrarouge) émise par la Terre est très forte. Leur capacité à créer l’effet de serre est donc, elle aussi, très forte. Au contraire, l’azote et l’oxygène sont majoritaires dans l’atmosphère (99 %), mais n’ont aucune influence sur l’effet de serre.

Quels sont les gaz qui participent à l’effet de serre naturel ?

La moitié de l’effet de serre naturel est due à la vapeur d’eau qui est présente en grande quantité dans l’atmosphère (1 à 4 % selon les régions). Le second gaz influent est le dioxyde de carbone avec une concentration de 0,035 % dans l’atmosphère. Le méthane et le chlore sont aussi très influents car ils ont un pouvoir radiatif (réchauffant) de 40 à 1 000 fois plus fort que celui du dioxyde de carbone.

Pourquoi l’effet de serre naturel reste-t-il constant ?

L’effet de serre naturel est régulé par divers facteurs de l’environnement. Des réservoirs de carbone, appelés puits de carbone, permettent en effet de garder le dioxyde de carbone à la surface de la Terre (rôle des océans, du sol) et de le transformer (rôle de la végétation).

Les éruptions volcaniques influent également sur la composition de l’atmosphère en envoyant beaucoup d’aérosols dans l’air (poussières, composés soufrés), ce qui participe activement à l’effet de serre. Par exemple, l’éruption du volcan El Chichón au Mexique en 1982 a fait baisser la température mondiale de 0,35 °C.

Quelle est l’influence des activités humaines sur l’effet de serre ?

Intérieur SAVEDL’effet de serre naturel est perturbé par les activités humaines qui envoient de nombreux gaz dans l’atmosphère. Cette pollution atmosphérique a commencé au début du xxe siècle (début des conséquences néfastes de l’ère industrielle, d’après les recherches sur les climats). Par exemple, le taux en dioxyde de carbone de l’atmosphère est aujourd’hui de 350 ppm (parties par million), alors qu’il a varié entre 200 et 280 ppm durant les 100 000 dernières années. Cette augmentation est due à la combustion des énergies fossiles (charbon, gaz naturel, pétrole), aux industries et aux transports.

Quelles sont les conséquences de la pollution atmosphérique sur l’effet de serre ?

La pollution de l’air due aux activités des hommes a entraîné une hausse de la température mondiale de 0,6 °C au cours du xxe siècle. La température moyenne de la Terre pourrait encore augmenter de 1,4 à 5,8 °C avant la fin du xxie siècle : c’est ce qu’on appelle le réchauffement climatique.

Si ce réchauffement global de la Terre se poursuit, il entraînera la fonte d’une partie des glaces des régions polaires, ainsi que des sécheresses et des inondations bien plus fortes qu’aujourd’hui.

Quelles décisions politiques ont-elles été prises pour réduire l’influence  des activités humaines ?

De nombreux pays ont voté à Kyoto (Japon, 1997) une réduction de 5,2 % de l’émission des six principaux gaz à effet de serre  entre 2008 et 2012. Cependant, le constat est que les pays fortement industrialisés continuent à émettre  beaucoup de gaz dans l’atmosphère.  Les experts en climatologie, eux, estiment que des sanctions devraient permettre de faire payer les pays les plus pollueurs.

admin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 10 =