RADIO TV BUNTU

Ijwi ry'impfuvyi n'abapfakazi

Bienvenue sur la Radio TV Buntu, un médium qui diffuse des programmes qui inspirent les veuves, les veufs, les orphelins, les personnes âgées en leur montrant qu’il y a encore de l’espoir de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent. La radio TV Buntu souscrit également à la promotion de l’autonomisation de la femme, favorise l’éducation de la jeune fille, informe et forme la population sur les thèmes d’autodéveloppement.

La culture de fruits fait de lui une figure agricole internationale

Par Anicet Kadende   

Il s’appelle Ntinanirwa  Jésus-Marie Joseph natif de la colline Rutoke  zone Rugari en commune et province Muyinga. Il  est  cultivateur  modèle de plusieurs sortes de fruits  à savoir de la pomme, de l’ananas, des oranges, des citrons, les manguiers et bien d’autres. Ce cultivateur moderne  s’est bien développé à partir de ces cultures fruitières.

Ce spécialiste de la culture de fruits  révèle que grâce à ce métier  il est parvenu  à  prendre l’avion à destination de différents pays où on est déjà habitué à cultiver la pomme   notamment au Kenya, au Rwanda, en Tanzanie et en Ouganda pour  des recherches  sur cette culture.

Ntinanirwa précise qu’il  cultive cette plante sur une superficie de plus de 8 hectares dans son champ principal avec plus de 1500 arbres de cette culture, le deuxième champ compte 900 arbres et indique  que pour le troisième champ en cours de préparation  il  envisage d’aller jusqu’à 2000 plants de pomme.

Au moment où  ce genre de fruit n’est pas beaucoup cultivé au Burundi, ce cultivateur indique, néanmoins, que cette culture est productive  dans notre pays comme dans d’autres pays d’Europe,  ce qui peut motiver la population burundaise  à y investir  étant donné  que ça génère beaucoup de revenus.

Pour ce faire, Ntinanirwa témoigne que parmi les premiers plants il y a ceux qui lui ont coûté 100 000FBu  par un seul plant. Il ajoute  qu’après avoir goûté à ce fruit, il l’a trouvé délicieux raison pour laquelle il a pris la décision de le multiplier dans ses propres champs dans le but de le donner aux autres cultivateurs qui en ont besoin.

Il révèle  qu’il a trouvé ses 45 premiers plants  en province Ngozi chez un  agronome et d’autres sortes au Kenya il y a 7 ans. Il mentionne qu’il continue à multiplier de nouveaux plants  de différentes sortes à travers le greffage. 

Ntinanirwa fait savoir qu’il a déjà accordé des plants à ceux qui en ont  besoin dans les  provinces de Cibitoke,Kayanza,Gitega ,Mwaro,Ngozi,Kirundo et Muyinga. Il termine en incitant  la population  burundaise à la multiplication de cette culture étant donné que cette dernière  est non seulement   l’un des générateurs de revenus   mais  aussi c’est un bon fruit pour la santé  humaine.

Gaspard Maheburwa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
1 + 10 =