RADIO TV BUNTU

Ijwi ry'impfuvyi n'abapfakazi

Bienvenue sur la Radio TV Buntu, un médium qui diffuse des programmes qui inspirent les veuves, les veufs, les orphelins, les personnes âgées en leur montrant qu’il y a encore de l’espoir de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent. La radio TV Buntu souscrit également à la promotion de l’autonomisation de la femme, favorise l’éducation de la jeune fille, informe et forme la population sur les thèmes d’autodéveloppement.

Le petit commerce fait vivre des familles

Par Innocent Ndihokubwayo

Elle  gagne sa vie bien qu’elle ait perdu ses parents. Elle, c’est Irakoze  Nervine de la colline Buye en Commune Mwumba , province Ngozi qui témoigne qu’après avoir perdu un de ses parents  s’est vite lancée dans  le petit commerce qui lui fait vivre actuellement.

 Cette jeune demoiselle affirme  qu’après avoir perdu un de ses parents  qui lui prenait en charge les frais de scolarité, elle a vite investit dans le petit commerce pour pouvoir sauver  la vie de ses frères et sœurs.

«  Ma mère est décédée alors que j’entrais en 6ème année primaire .Dès lors , j’ai perdu l’ espoir de continuer  mes études puisque c’était elle qui était en charge de ma scolarité  », témoigne Irakoze Nervine  .

Elle ajoute : «  J’ai alors tout fait pour trouver un petit capital afin de lancer le petit commerce tout près de l’Ecole Technique Secondaire de Buye ». Dans cet endroit,  Nervine vend des légumes variés.  Elle affirme avoir déjà investi dans l’élevage des chèvres et des porcs grâce à ce petit commerce.

Elle ajoute qu’elle n’a aucun problème de trouver à manger car le bénéfice tiré de ce business suffit pour se procurer de ce dont elle a besoin pour vivre.

Cependant, Nervine se heurte à l’obstacle de ne pas disposer de kiosque pour bien ranger ses marchandises et cela peut entraîner des pertes surtout pendant la saison pluvieuse. Mais n’empêche pas sa détermination à voir plus clair pour constituer un gros business.

« Je suis convaincue  que rien n’est impossible  que si l’on s’engage » souligne Nervine.  C’est ainsi qu’elle invite  d’autres jeunes  de travailler assidûment  pour réussir la vie. 

D’après elle, ce n’est pas  nécessaire d’avoir une  somme importante pour commencer son projet. Elle estime plutôt  qu’on  peut commencer même quand on dispose d’un petit capital, car, conclut-elle, petit à petit l’oiseau fait son nid.

Avatar

Gaspard Maheburwa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 ⁄ 3 =