RADIO TV BUNTU

Ijwi ry'impfuvyi n'abapfakazi

Bienvenue sur la Radio TV Buntu, un médium qui diffuse des programmes qui inspirent les veuves, les veufs, les orphelins, les personnes âgées en leur montrant qu’il y a encore de l’espoir de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent. La radio TV Buntu souscrit également à la promotion de l’autonomisation de la femme, favorise l’éducation de la jeune fille, informe et forme la population sur les thèmes d’autodéveloppement.

Le Chef de l’Etat Burundais anime une émission publique à Ngozi.

Dans les  enceintes  du Diocèse catholique de Ngozi, le Président de la  République a animé une émission publique  ce vendredi 28 décembre 2018 de 9h00 à 12h00. Dans cette émission retransmise en direct sur  les radios  réunies au sein de l’Association Burundaise des Radiodiffuseurs (ABR), le Chef de l’Etat a répondu aux questions des journalistes et de la population. Il a notamment précisé que  son successeur sera déterminé par le parti CNDD-FDD. Il  indiqué qu’il n’ya aucun problème entre le  Burundi et l’Union Européenne  sachant que  les Burundais sont paisibles  et veulent la paix pour tout le monde.

 

 Les responsables des médias, les journalistes, les porte-paroles des différentes institutions publiques ainsi que le Président de   l’Association Burundaise des Radiodiffuseurs avaient répondu massivement  à ce rendez-vous exceptionnel.

A propos des relations diplomatiques tendues entre le Burundi et l’Union Européenne, le Président Nkurunziza  a indiqué qu’il n’y a pas de problème entre le Burundi et l’Union Européenne « Ils ont décidé de partir eux-mêmes  mais nous espérons que la situation sera rétablie » a précisé le Chef de l’Etat. La réponse a été la même concernant le voisin du Nord.  Il a souligné : « Les Burundais sont paisibles mais les Rwandais n’ont jamais voulu cohabiter pacifiquement avec le Burundi.  Cependant, il ya de l’espoir de vivre en harmonie avec eux car chaque chose a un début et une fin ».

L’impact des séances de moralisation initiées par le Chef de l’Etat a été également évoqué. Le  Président Nkurunziza a  mentionné que celles-ci ont eu de l’impact au niveau du changement de mentalités de la population. Il a cité l’exemple de la province de Bujumbura qui a occupé la 3ème place  au niveau du classement  national dans les élections de 2018 ce qui, selon le Chef de l’Etat, n’avait jamais existé dans cette province.

EMIP GOODAu moment où certains se posent des questions sur les contraintes liées au transfert  de la Capitale politique à Gitega, le Président Nkurunziza a  annoncé que ce transfert est un processus qui doit prendre un rythme progressif à l’égard des lois. En même temps, il a rappelé que Gitega est une ville riche qui a tous les atouts nécessaires  pour abriter des institutions étatiques notamment la consistance de la richesse en infrastructures et en climat de splendide fraîcheur qui attire tout visiteur.

D’autres questions ont  également été posées notamment l’attitude des pays qui abritent les présumés coupables de  l’assassinat sauvage de Son Excellence Melchior Ndadaye et ses proches collaborateurs  et contre lesquels  des mandats d’arrêt  internationaux  ont été émis par la justice burundaise. Le Chef de l’Etat a répondu que les Burundais attendent la réaction de ces pays mais qu’en définitive la vérité finira par éclater.

Quant à la mort de Son Excellence Cyprien Ntaryamira dans un crash d’avion au Rwanda en 1994, le Président a signalé que  le Gouvernement burundais  a demandé à la région d’accorder une attention particulière à ce dossier sur la  mort tragique d’un autre Chef d’Etat burundais. Il a ajouté que sa famille a  saisi la justice et toute l’opinion attend la réponse.

Sur la récente correspondance du Président ougandais à son homologue burundais sur le dialogue entre le gouvernement burundais et les auteurs du coup d’Etat manqué du 13 mai 2015, il a indiqué que c’était de la simple manipulation et de la ruse de la région pour se passer des vrais problèmes burundo-rwandais.

Il a également réitéré son engagement à œuvrer pour la paix et la cohabitation pacifique avec les voisins du Burundi.

admin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =