RADIO TV BUNTU

Ijwi ry'impfuvyi n'abapfakazi

Bienvenue sur la Radio TV Buntu, un médium qui diffuse des programmes qui inspirent les veuves, les veufs, les orphelins, les personnes âgées en leur montrant qu’il y a encore de l’espoir de vivre malgré les difficultés qu’ils traversent. La radio TV Buntu souscrit également à la promotion de l’autonomisation de la femme, favorise l’éducation de la jeune fille, informe et forme la population sur les thèmes d’autodéveloppement.

CAN 2019 : Le Burundi élimine le Gabon d’Aubameyang à Bujumbura et obtient le ticket pour l’Égypte.

L’hirondelle vient de démystifier la panthère.  C’est, en tout cas, l’histoire d’un balayeur balayé. L’équipe nationale Intamba mu Rugamba du Burundi  donne un coup de gifle aux Panthères du Gabon dans un score 1-1 permettant ainsi le Burundi à s’envoler  pour l’Egypte mais aussi à se qualifier pour la première fois de son histoire à la CAN. Super, excellent, extra, parfait, le Burundi vient de se hisser avec  vaillance dans le concert des géants du football.

 

Tenu en échec sur la pelouse du Burundi (1-1), le Gabon de Pierre-Emerick Aubameyang a laissé filer son ticket pour l’Égypte, en concluant les éliminatoires de la CAN-2019 à une piteuse troisième place dans le groupe C. Un crève-coeur pour une nation qui avait participé à quatre des cinq dernières éditions, ralliant même les quarts de finale en 2012.

Dos au mur, les Panthères n’avaient d’autre choix que d’attaquer. Une première tentative de Bouanga était détournée en corner (3eme). Sur un centre de Palun, Evouna enchaînait contrôle et frappe sans parvenir à cadrer (6eme). Les Hirondelles se montraient logiquement dangereuses en contre . Oublié par Obiang dans son dos, Amissi ne pouvait reprendre un bon centre de Berahino (12eme). Trouvé sur un long ballon en profondeur, l’attaquant de Stoke City poussait ensuite Ovono à la parade (13eme). Si Evouna se signalait encore par sa maladresse (23eme), la plus grosse occasion de la première période revenait aux hôtes. Après un gros travail, Amissi centrait pour la tête de Fiston Abdul Razak. Sur la trajectoire, Ovono captait le ballon en deux temps (36eme).

CAN INT GOODAu retour des vestiaires, la pression s’intensifiait sur le but d’Ovono . Un superbe centre de Nizigiyimana trouvait Berahino dont le piqué était paré par Ovono (48eme). Les hommes de Daniel Cousin répliquaient : suite à un joli numéro du petit nouveau Allevinah, Poko se jetait mais ne pouvait conclure (57eme). D’une magnifique talonnade, Abdul Razak décalait Kwizera, dont la frappe sèche était déviée par un Ovono héroïque (64eme). Le danger allait d’un but à l’autre, et Obiang poussait Nahimana à une superbe parade (66eme). Le public du stade du Prince Louis Rwagasore avait frémi ; il allait exulter. Sur un contre rondement mené , Abdul Razak adressait un long centre. Amissi, au second poteau, ajustait Ovono d’une frappe chirurgicale au ras de son montant gauche (76eme, 1-0).

Contraint d’inscrire deux buts en douze minutes, le Gabon n’avait pas dit son dernier mot. Un coup du sort lui permettait d’égaliser, quand Ngandu trompait malencontreusement son propre gardien (82eme, 1-1). Les Panthères sortaient enfin leurs griffes, mais il était trop tard . Malgré un ultime coup franc cadré d’Aubameyang, le Gabon était éliminé. Invaincu durant toute la phase de poules, le Burundi n’avait pas volé sa qualification.

 Les Hirondelles disputeront cet été en Egypte la première phase finale de la Coupe d’Afrique de leur histoire.

Une joie sans précédent à travers tout le pays.

CAN FAN GOODAprès  le match qui opposait les Intamba mu Rugamba du Burundi aux Panthères du Gabon, une foule nombreuse est descendu dans la rue en signe de soutien aux jeunes Burundais qui venaient de faire une marque d’histoire dans le football burundais.

A Bujumbura , la circulation était impraticable après le match notamment au centre ville. Au Sud, à Kanyosha, un défilé  historique avec des vuvuzela, des véhicules, des motos et des vélos a dit non à la circulation normale pendant près de trois heures. A Buyenzi et à Kamenge, on dirait que tout le monde avait décidé de descendre dans la rue pour se féliciter et féliciter l’équipe nationale qui venait d’incliner l’équipe gabonaise.

A l’intérieur du pays, à Ngozi ,Kayanza, Gitega, Rumonge,…la célébration de la victoire du Burundi sur le Gabon était fanta. Bravo à l’équipe nationale Intamba mu Rugamba.

admin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 13 =